Bénéficiaires

Les bénéficiaires

Édition 2020

Grâce à votre soutien à tous, partenaires, participants, donateurs ce sont
35 780 qui ont été reversés en 2020 aux associations ci-dessous:
– Amazones 1 300€
– Association Dôme Accompagnement Soins Palliatifs (ADASP) 3 300€
– Association Régionale de Socio Esthétique (ARSE) 1 500€
– Cami Sports et Cancer 3 100€
– Centre Jean Perrin 7 800€
– Des Filles au Sommet 2 100€
– Education Physique et Gymnastique Volontaire “gym après cancer” (EPGV) 3 100€
– Généticancer 4 500€
– Ligue contre le cancer 3 500€
– Oasis des Dômes 3 900€
– Plate forme de préservation de la fertilité en Auvergne (PREFERA) 1 680€
Encore merci à tous sans qui cela n’aurait été possible.

Merci pour votre mobilisation à toutes et à tous. Rendez-vous le 10 octobre 2021

Participant.e.s en 2020.

Association Dôme Accompagnement et Soins Palliatifs

Qu’appelle-t-on soins palliatifs et accompagnement ? Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire, en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance physique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage.

Qui peut en bénéficier ?

  • Les patients atteints de maladie grave, chronique, « évolutive ou terminale mettant en jeu le pronostic vital, en phase avancée ou terminale », quel que soit l’âge du patient
  • Leur famille et leurs proches : soutien, aides sociales, congé de solidarité
  • Les soins palliatifs incluent, par ailleurs, une dimension de formation et de soutien des professionnels et des bénévoles
  • Quand ? Il y a un bénéfice à débuter précocement l’accompagnement et les soins palliatifs lorsqu’un diagnostic de maladie grave est porté. La nature de l’aide reçue varie en fonction des besoins tout au long de l’évolution de la maladie. Il est donc important d’avoir un suivi régulier.

Comment ?

  • Les soins palliatifs sont accessibles à tous, à tout âge et pris en charge par l’assurance maladie
  • A domicile : en s’adressant aux soignants libéraux ou à un réseau de soins palliatifs
  • A l’hôpital : en s’adressant à son équipe référente ou aux équipes spécialisées : Unités de Soins Palliatifs (USP : structures d’hospitalisation), Equipes Mobiles de Soins Palliatifs (EMSP)

ADASP nous sollicite pour de l’art-thérapie.

AMAZONES

Le projet AMAZONES consiste à proposer des séances d’équitation adaptée à un petit groupe de patientes ou ex-patientes, suivies par le centre Jean Perrin, avec pour objectif final la possibilité d’organiser une journée de randonnée à cheval. L’objectif est la prise en charge non médicamenteuse de la personne malade ou en rémission en souffrance physique ou psychique liée à la maladie ou au traitement, la diminution de symptômes psychopathologiques, mieux être, sentiment de confort des personnes malades ou en rémission, dynamique de groupe, amélioration de l’estime de soi en ce dépassant au contact des chevaux, l’amélioration de la condition physique en pratiquant une activité sportive. Ces séances ont lieu dans les écuries de la Limagne à raison d’une trentaine de séances par an d’une durée de 1h30.

Association Régionale de Socio-Esthétique (ARSE)

L’ARSE Auvergne a été créée en mai 2009 afin de développer au niveau régional l’aide à la personne par des soins socio-esthétiques dans divers champs d’activité dont le milieu médical. Ces soins visent à restaurer l’estime de soi, le bien-être corporel et psychologique, la qualité du lien social. Plusieurs fois par an cette association réalise des actions pour venir en aide au personnes atteintes d’un cancer.

Clermont en Rose est sollicité pour financer des ateliers de socio-esthétique et socio coiffure au service oncologie d’Ambert.

Comité départemental de La CAMI Sports et cancer

La CAMI est une association à but non-lucratif reconnue d’intérêt général, a été créée en 2000 par Jean-Marc Descotes un ancien sportif de haut niveau et le docteur Thierry Bouillet. La CAMI Sport & Cancer est la première fédération qui développe et structure l’activité physique en cancérologie et en hématologie. Elle accompagne les personnes en traitement ou en rémission d’un cancer, dans des programmes de thérapie sportive dédiés, en ville ou à l’hôpital. Structure référente de l’accompagnement physique et sportif en cancérologie, elle bénéficie d’une reconnaissance universitaire, médicale et institutionnelle. Pour réaliser ses programmes, la CAMI s’appuie sur le Médiété®, une approche thérapeutique unique, dont le but est d’apprendre par le mouvement à utiliser son corps avec efficience pour en tirer le plus grand bénéfice. La CAMI  pour qui ? Les programmes de la CAMI sont recommandés pour tous les patients, adultes, adolescents ou enfants, sans limite d’âge, à tout moment du parcours de soins (traitement et rémission). L’association prend en compte le type de cancer, la nature des traitements, les altérations physiques, les souffrances exprimées, les contraintes de l’âge, les niveaux d’activité pratiqués et les besoins des patients. La CAMI  pourquoi ? Pour les personnes atteintes de cancer, la reprise d’une activité physique et en particulier les programmes proposés par la CAMI Sport & Cancer permettent de :

  • diminuer les risques de récidive et mortalité globale et spécifique,
  • diminuer les effets secondaires de ses traitements : la prise de poids et la perte de masse musculaire, le déconditionnement physique, les douleurs de type arthralgie, la perte de souplesse la fatigue, etc.,
  • améliorer sa qualité de vie (bien-être, plaisir, sommeil, autonomie, baisse de l’anxiété, risque de dépression, etc.),
  • se réapproprier son corps, avoir une meilleure image corporelle et estime de soi,
  • rompre l’isolement et faciliter le lien sociale, familiale et professionnelle.

La CAMI comment ? Les programmes de la CAMI sont encadrés par des praticiens en thérapie sportive des experts de l’activité physique adapté et du cancer. La CAMI Sport & Cancer intervient en cancérologie solide, hémathologie et onco-pédiatrie en déployant un modèle d’intervention unique et innovant qui constitue les 3 étapes complémentaires du parcours de soin : + les trois petits schéma sur le site (https://www.sportetcancer.com/qui-sommes-nous)

La CAMI sollicite le soutien de Clermont en Rose afin d’augmenter le nombre de séances ambulatoires.

Education physique et de gymnastique volontaire (EPGV)

Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, le comité régionale AuRA œuvre depuis 2011 auprès des femmes atteintes de cancer du sein. Il met en place et anime des programmes ou séances d’activités physiques adaptées (APA), accessibles à toutes, dès l’annonce du diagnostic. Le Comité régional souhaite pérenniser et développer des programmes et séances APA spécifiques « gym après cancer » sur l’ensemble du territoire du Puy de Dôme.

Objectifs : améliorer la condition physique de la femme atteinte de cancer du sein, favoriser le lien social et la reprise d’un mode de vie actif.

Le programme Gym après Cancer est reconnu et validé scientifiquement. Son protocole comprend des tests de conditions physiques et des entretiens individuels, des séances d’APA en salle et en plein air (2 à 3 fois par semaine) et un accompagnement à la sortie du programme.

Clermont en Rose est sollicité pour participer au financement du programme Gym après cancer.

Généticancer

Généticancer est une association de loi 1901 dédiée à la lutte contre les cancers génétiques et/ou d’origine héréditaire (envirion 10% des cancers sont d’origine génétique). Généticancer réunit des patients et un comité médical.
Ses missions sont d’accompagner et soutenir les malades et leurs familles pour qu’ils n’aient plus peur d’appréhender leur patrimoine génétique, informer et communiquer sur  les avancées médicales en oncogénétique, participer au financement de la recherche spécifique en oncogénétique et des soins associés. Elles sont 4 ambassadrices en Auvergne. Leur projet pilote a pour but d’apporter une aide concrète aux personnes à risques.
Cette année Généticancer nous demande de subventionner des “box sans gène” afin d’accompagner les femmes durant leur parcours de mastectomie (cette intervention permet de réduire significativement le risque de développer un cancer du sein et réduit également le risque de récidive pour les femmes ayant déjà été atteintes par la maladie).

Centre Jean-Perrin

Le Centre JEAN PERRIN est un des 20 Centres de Lutte contre le Cancer. Établissements de Soins Privés d’Intérêt Collectif (ESPIC), reconnus d’utilité publique et financés par l’Etat, ils ont été organisés, à partir de 1923, dans l’esprit de leur concepteur Claudius Regaud qui pensait que “toute institution consacrée à la thérapeutique des tumeurs malignes doit être en état de traiter les maladies complètement, c’est-à-dire par toute méthode jugée la meilleure dans un cas particulier quelconque”. Aujourd’hui, cet esprit est prolongé par la stratégie de pluridisciplinarité mise en œuvre au quotidien au Centre JEAN PERRIN : elle consiste à disposer au sein même de l’établissement des équipements permettant de diagnostiquer et de mettre en œuvre les différentes thérapeutiques : imagerie, biologie et anatomie pathologique, chirurgie, radiothérapie, traitements médicaux, soins de support, soins palliatifs. Les médecins des Centres sont spécialisés dans ces différentes disciplines et travaillent ensemble au sein de Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) qui définissent pour chaque cas particulier un Programme Personnalisé de Soins (PPS). La collégialité des décisions médicales, l’absence de secteur privé et une direction médicale garantissent l’utilisation optimale des ressources humaines et techniques au bénéfice du malade.

Le Centre Jean Perrin sollicite Clermont en Rose pour subventionner une étude nommée INSTIGO qui porte sur l’évaluation d’un profil protéique plasmatique en tant que biomarqueur prédictif de la rechute métastatique du cancer du sein triple négatif et plus particulièrement pour l’achat des réactifs chimiques nécessaires aux analyses.

La Ligue contre le cancer

La ligue contre le cancer est une grande association nationale, apolitique et indépendante créée en 1918 et qui fonctionne uniquement grâce aux dons des adhérents et donateurs. La ligue s’engage dans les missions suivantes ; le soutien à la recherche, les actions pour les malades et leurs proches, la promotion du dépistage et de la prévention, et la mobilisation de la société contre le cancer. Le comité départemental 63 de la ligue participe activement à toutes les missions de la ligue avec un soutien à la recherche soutenu, une aide aux malades très importante et la promotion du dépistage et de la prévention. Cette année la demande de subvention de la ligue concerne le financement des activités physiques adaptées aux patientes atteintes de cancer du sein en cours de traitement ou en rémission. L’objectif étant d’aider les patientes à conserver ou retrouver leurs capacités physiques et limiter de manière significative le nombre de rechute après cancer.

Des filles au sommet

Après 5 années d’expérience, notre association a permis à une cinquantaine de femmes ayant été atteintes d’un cancer du sein (ou pour certaines en traitement), de participer à un défi sportif mené par des accompagnateurs toujours soucieux de leur bien être et leur santé. Plus qu’une reprise d’activité physique pour la plupart d’entre elles, l’adhésion de ces femmes à notre projet fut un élément déclencheur pour qu’elles reprennent confiance en elle et qu’elles renouent avec le plaisir de la pratique d’un sport. Par ailleurs, l’effet bénéfique de l’activité physique sur la récupération post-cancer et la prévention de la récidive ont été démontrées.

A chaque édition, nous avons pu aussi constater très vite leur progression physique mais aussi les bienfaits de la force d’un groupe qui partage le même objectif : solidarité, entraide, échanges riches, amitiés, fous rires, confidences,…..quelle satisfaction de voir ces femmes heureuses d’être ensemble !

Le groupe « Des Filles au Sommet » compte une dizaine de femmes soignées au Centre Jean Perrin ou au Pôle Santé République qui partiront en randonnée de 5 jours. Cette randonnée, préparée depuis octobre 2020 à raison d’une séance d’entraînement tous les 15jours (11 à 15 km par sortie) se déroulera en juin 2021.

L’ensemble du programme, les déplacements, l’hébergement et les repas seront gratuits pour les participantes ainsi que pour les accompagnateurs.

Dans ce projet sont impliquées le Pr Martine Duclos, chef du service de Médecine du Sport au CHU

pour l’aspect scientifique du programme d’entraînement et le suivi physiologique des participante, le Dr Isabelle Van Praagh-Doreau, oncologue médical au Centre Jean Perrin pour le recrutement des patientes et le suivi médical et Eloïse Borgeais, masseur kinésithérapeute intervenant à Jean Perrin assurant la récupération musculaire après les randonnées.

Clermont en Rose est sollicité pour financer l’année des participantes à la saison 2020/2021.

L’oasis des Dômes

Depuis 2001, au moment du transfert de la Clinique des Dômes au Pôle Santé République (PSR) l’association a commencé à se développer et à financer des projets. Les recettes proviennent des dons des patients ou des proches et des laboratoires pharmaceutiques. Ces derniers versent des honoraires dans le cadre d’essais cliniques ou co-finançent des projets de service. Les dépenses sont essentiellement :

  • la rémunération de l’attachée de recherche clinique.
  • la rémunération de l’art-thérapeute.
  • les autres dépenses comprennent la prise en charge d’examens biologiques onéreux non pris en charge par la sécurité sociale, l’achat de matériels médicaux et autres achats destinés à améliorer le confort des patients.

Projets et Missions

  • Développer les temps de présence des soins de support (socio-esthéticiennes et art-thérapeutes) pour permettre à un maximum de patients, traités en hôpital de jour ou hospitalisés, d’en bénéficier.
  • Développer la Recherche Clinique pour permettre aux patients d’accéder à des thérapies innovantes.
  • Mettre en place de nombreux projets de service
  • Mutualiser et partager les expériences dans le domaine des soins de support entre différents professionnels de spécialités différentes au sein du PSR et avec d’autres établissements de la région.

Cette année l’Oasis Des Dômes sollicite Clermont en Rose afin de financer les soins support orientés vers le bien être des patients pendant leur séance de chimiothérapie.

Préservation Fertilité Auvergne (PREFERA)

Les traitements du cancer du sein se sont nettement améliorés ces dernières années. Néanmoins, ces traitements réalisés par chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie exposent les femmes à un risque élevé de stérilité.

Le développement de l’offre de soins pour la préservation de la fertilité pour ces patientes en âge de procréer soumises à un traitement potentiellement stérilisant est une exigence de la loi bioéthique (7 juillet 2011) avec la nécessité de systématiser l’information de la préservation de la fertilité dès la consultation d’annonce.

C’est dans ce contexte que s’est mise en place le 2 mai 2016 la plateforme PREFERA au CHU de Clermont-Ferrand.

Actuellement la technologie  de la “réalité virtuelle à visée antalgique ” est en plein développement dans de nombreuses disciplines médicales. Plusieurs études ont déjà démontré son efficacité dans la prise en charge de la douleur avec notamment une modification de la perception des messages douloureux.

Sollicitation de PREFERA pour l’achat d’un casque de réalité virtuel accompagné d’un casque audio à réduction de bruit.

Pour soutenir notre cause

Aidez-nous financièrement

Participer à Clermont en Rose

Participer